A partir de maintenant

« A partir de maintenant », « From now on », est un texte de Marshall Rosenberg qui est un soutien pour moi dans ma pratique quotidienne de la Communication Nonviolente. Un exercice parfois proposé en formation est de rédiger son propre texte sur ce modèle. Je vous livre le mien ci-dessous. En attendant le votre…

Celui de Marshall est lisible ici en français, ici en anglais.
J’aime également beaucoup celui d’Isabelle Padovani.

A partir de maintenant…

A partir de maintenant, je choisis de ne plus me couper d’une once de vie en moi, même si elle s’exprime au travers d’une part de moi que les autres parts jugent nulle, ridicule, trouvent qu’elle a 5 ans et pensent que ça va être le drame si elle parle.

A partir de maintenant, je choisis d’écouter, d’accueillir, de traduire, et d’éduquer si besoin, de manière équitablement bienveillante, toutes les parts de moi que j’entends, celles qui pleurent, qui rient, qui jugent, qui râlent, qui se morfondent, qui font semblant de ne pas comprendre, qui se bouchent les oreilles, qui sont de mauvaise foi, qui sautent en l’air de joie, qui s’enflamment d’amour ou qui refusent d’accueillir quoi que ce soit.

A partir de maintenant, je choisis de ne pas taire mes besoins d’empathie et d’écoute, de ne pas filtrer mes demandes, pour ne pas priver l’autre du cadeau qu’il pourrait me faire en y répondant, ni me priver de la joie de le recevoir.

A partir de maintenant je choisis de te laisser la responsabilité de tes sentiments et de tes émotions et de ne pas décider à ta place si telle phrase que je voudrais te dire est « bonne » ou « mauvaise », « facile » ou « difficile », « utile » ou « inutile », pour toi à entendre.

A partir de maintenant je choisis d’exprimer et de célébrer ma gratitude dès que j’en ai, sous des formes variées, « merci du cadeau de ta vie dans la mienne », « merci d’être né.e », « merci de ta présence à mes côtés », dans tous les domaines de ma vie, dès qu’un être me fait effectivement le cadeau de répondre à mes besoins.

A partir de maintenant, je choisis d’exprimer mon authenticité sans la filtrer, sans la modifier pour me conformer à des images plus convenables ou plus classes, sans attendre d’atteindre la perfection, mais juste comme elle est, exactement comme elle est, comme le parfait cadeau imparfait du précieux de ce que je suis.

A partir de maintenant, je choisis de ne pas me taper dessus si je n’arrive pas à faire toutes ces choses, mais plutôt à donner de l’espace à la part qui est frustrée ou déçue, et à accueillir ma limite comme expression de mon humanité et du chemin de progression qui s’ouvre à moi.


Si vous avez aimé cet article, seriez-vous d’accord de le commenter et de le partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

Theme Tweaker by Unreal